• Club VET

LE CLICK&COLLECT : POINTS DE VIGILANCE ET OPPORTUNITÉS EN 5 POINTS

Dernière mise à jour : août 23

Plusieurs fournisseurs proposent aux structures vétérinaires un Click&Collect. Pour autant, toutes les offres ne se valent pas et il convient de bien comparer les avantages et inconvénients de chacune.

1. Vient tout d’abord la question du prix de vente pour le client

Les sites de ventes d’alimentation en ligne ont coutume d’afficher des prix très bas, moyennant parfois des frais de livraison rédhibitoires. Certains Click&Collect vétérinaires ont souhaité maintenir les marges des vétérinaires, d’autres se sont alignés sur les "prix internet" obligeant le vétérinaire à vendre du volume. Dans un cas comme dans l’autre, tous les vétérinaires qui utilisent la solution appliquent les mêmes tarifs internet pour contrer la concurrence. Autrement dit, une forme d’entente sur les prix dans le but de maintenir, de manière collective, une forme de monopole. Un seul Click&Collect vétérinaire permet à la structure de choisir son prix de vente, de manière simple et rapide, tout en ayant la possibilité de suivre les prix internet les plus concurrentiels.

2. Préférer un Click&Collect conforme au code de déontologie

Un autre point de vigilance concernant le Click&Collect vétérinaire concerne la similitude des flux de prescription, financier et de stock. Autrement dit, le vétérinaire qui prescrit l’aliment doit acheter le-dit aliment en son nom propre, le vendre en son nom propre et le délivrer lui-même à son propriétaire. Il ne peut donc y avoir d’autre intermédiaire entre la centrale d’achat et le propriétaire que lui. Pour parer à cette nécessité du code de déontologie, certains Click&Collect utilisent des solutions comme Stripe pour donner toute l’autonomie au vétérinaire prescripteur.

3. Et si le Click&Collect aidait à améliorer la e-réputation de la structure ?

Enfin, lorsque le vétérinaire a un Click&Collect qui fonctionne bien, il satisfait ses clients, comme en témoignent les avis Google. Une seule solution Click&Collect estime que cette satisfaction client doit être comptabilisée dans les avis positifs de la structure vétérinaire. Elle a donc développé la technologique ad hoc pour permettre ces retombées positives sur le Google My Business de la structure, le premier élément que tout propriétaire qui cherche un vétérinaire sur internet va rechercher d’emblée.

En effet, 92% des internautes utilisent Google.com comme moteur de recherche et 80% des clients se renseignent sur internet avant d'acheter un produit un service quel que soit le canal d'achat choisi ensuite. De plus, 96 % des internautes sont influencés par la e-réputation de la marque ou de l'entreprise lors d'un achat, notamment les avis négatifs.



Selon une étude américaine menée pour différents secteurs, en particulier celui de la santé animale, quand un vétérinaire est noté "5 étoiles", l’entreprise connait une décroissance de 40% de son chiffre d'affaires parce que les propriétaires ne croient pas que l’on peut avoir 5/5. Finalement, une croissance du chiffre d’affaires est observée pour une note située entre 4 et 4,9. Deuxième résultat issu de cette étude : pour maximiser son chiffre d'affaires, il faut collecter un maximum d'avis : plus on récupère des avis, plus le chiffre d’affaires augmente. Troisième résultat : il faut s’assurer que les bons avis ont été donnés sur les derrières semaines / derniers mois, témoin d’une activité florissante et dynamique, pour avoir une augmentation du chiffre d’affaires.

4. Permettre aux propriétaires de s’abonner pour favoriser la récurrence des achats

Il a été constaté que 80% des propriétaires qui commandent par le Click&Collect d’une structure vétérinaire recommandent le même produit, de manière récurrente.

De ce fait, certains Click&Collect proposent l’abonnement, c’est-à-dire que le propriétaire a la possibilité de programmer un réachat du produit qu’il vient de commander, à la fréquence de son choix, et de suspendre la programmation lorsqu’il le souhaite.

Pour le vétérinaire, cela participe à pérenniser un chiffre d’affaires. Pour le propriétaire, c’est de la sérénité supplémentaire, au quotidien.

5. Se sentir soutenu par une communication propriétaire dynamique

Par ailleurs, une fois que l’on a promu le Click&Collect en interne, il faut pouvoir le promouvoir et créer de l’émulation en externe, par exemple via les réseaux sociaux. Chaque fournisseur peut mettre en place une page Facebook, un compte Twitter ou autre, afin de promouvoir la marque du Click&Collect auprès des propriétaires d’animaux. En créant de la notoriété pour ce Click&Collect, on crée de la demande auprès des vétérinaires qui de fait, peuvent vendre davantage d’aliments au détriment des sites internets pure players, des animaleries et des grands magasins.

8 vues