• Club VET

DES REMISES EN CASCADE ?


La négociation des achats est un métier à part entière, surtout dans notre activité. Pourquoi ? Car le processus est ultra complexe. Sans prétendre tout expliquer, ce premier article présente les bases comptables des remises commerciales. Quels sont les différents types de réduction proposables par un fournisseur ? La remise, par définition ponctuelle, peut être associée au produit ou au magasin. Il s’agit des promotions sur les produits, des produits placés en tête de gondole ou des remises sur tout le magasin par exemple. La réduction dite "pied de facture" est notée en bas de facture, elle est appliquée à la facture elle-même. L’escompte est un geste commercial dont l’utilisation sert à promouvoir le paiement rapide des factures. La ristourne est la réduction qui tient compte du volume d’achats réalisées sur une période déterminée (au mois, au trimestre ou au semestre). Elle se calcule sur un chiffre d’affaires global, en fin d’année. La ristourne de Fin d’Année (RFA) est la marge arrière, aussi appelée "autres avantages financiers". Elle est versée si la montant de vente est atteint, ou bien si le chiffre d’affaires progresse, par exemple. Qu’entend-t-on par "net-net-net" ou "triple net" ? Selon l’activité et le sujet comptable, la notion de Net versus Brut fluctue. Quand on considère le secteur de la distribution, le triple net prend en compte la remise (1er NET), la ristourne ou la réduction pied de facture qui est liée à une condition d'achat (2ème NET) et la coopération commerciale, c'est-à-dire l'accord, le contrat ou la convention mise en place entre le fournisseur et le client (3ème NET). Si on prend l’exemple d’achats en centrale, on peut dire que couramment, on a : Le prix d’achat facial (ou prix catalogue) à l’unité : multiplié par la quantité achetée, il s’agit d’un montant brut. Le simple net correspondrait au produit remisé par un fardelage ou une promotion (période booster). Le double net correspondrait au simple net auquel est appliquée la réduction liée à un volume d'achat, un horaire de commande par exemple. Le triple net prend en compte un contrat spécifique, très encadré : rares sont les structures vétérinaires, qui à l'heure actuelle, bénéficient de conditions exclusives. Quoi qu'il en soit, il est important de demander à l’interlocuteur ce qu’il entend par ce vocabulaire afin d'éviter tout malentendu. Cela en dit long aussi sur sa compréhension de la structuration des prix des produits du secteur... Sur quel montant est appliquée chaque remise ? Il faut bien voir que les réductions ne s’ajoutent pas mais se calculent en cascade. Prenons un exemple en partant sur un prix facial de 100 pour un produit : - Montant brut : 100 - Montant pour un gros fardelage (5% de remise) : 95 - Montant si commande faite tôt le matin ou certains jours de la semaine (3%, c’est-à-dire 3% de 95) : 87,15 - Montant escompté (1%, c’est-à-dire 1% de 87,15%) : 86,28 - Montant prenant en compte la RFA (10%, c’est-à-dire 10% de 86,28) : 77,65. Si les réductions étaient cumulatives, on aurait eu (5+3+1+10) 19% de remise sur 100 d’achat, soit 81.

18 vues

Posts récents

Voir tout